Une expérience unique, indescriptible...

Il peut arriver qu’un être se trouve plongé
dans un Océan d’Amour, indescriptible…

Un Océan ?  … mieux, sans doute :  une Sphère illimitée, un Univers d’Amour, où il n’y a plus que la force, la limpidité, la chaleur de l’Amour. Dans sa Totalité.

Là, plus d’ego séparé, plus de haut ni de bas ; plus de loin ni de près : une Totalité d’Amour ; plus de discours, de réflexion, d’interrogation. C’est l’Union avec l’Amour – paisible, et puissant.

Seule, la conscience totale de l’être vit cette Expérience d’Amour.

En revenant, il n’oubliera jamais…

Advienne que pourra, l’Amour sera toujours là, au fond de lui-même. Il sait que tous les êtres sont destinés à rejoindre cet Océan d’Amour, à faire cette expérience définitive, de Paix immuable, pleine de vie. Il sait aussi qu’il doit les aider à aller dans ce sens – tant qu’il vivra. Quoi qu’il arrive, il garde ce souvenir – et le sens de son devoir. Il n’est plus le même. Il est, à jamais, un témoin de cette expérience d’Amour.

Les mystiques authentiques, et purs, font sans doute de telles rencontres avec l’Amour. Ils l’interprètent, le plus souvent, avec le langage de leur religion, mais cela n’ôte rien à la qualité, à la pureté de leur expérience – et à sa force.

Que faire pour « gagner cette rencontre », cette Plongée dans l’Amour ?

Les mystiques se sont séparés du monde, pour adorer leur Dieu Tout-Puissant, dans un silence plein de cette Présence, avec l’Amour du Fils, sauveur par son sacrifice. En invoquant son Aide, avec toute la force de la Foi

La Foi est notre grande force, pour réaliser un Idéal. Elle n’oblige pas à une croyance aveugle, pour autant.

L’Amour, qui rayonne avec la Foi, est notre plus grande force.

Il peut y avoir de l’Amour dans toutes nos actions, toutes nos attitudes. De l’Amour généreux, libre. Pour aider, à chaque instant, à « faire tourner la Roue de la Vie », pour contribuer à l’Ordre harmonieux de notre monde.

Heureusement, en notre siècle, nous ne sommes pas dépourvus d’informations essentielles pour nous éclairer. Nous avons appris que nous sommes dans un monde solidaire où tous les êtres sont interdépendants – appelés à contribuer, positivement, à l’Évolution, non seulement physique mais aussi morale – et, sans doute, spirituelle – de notre planète.  L’humanité forme une famille d’êtres, liés par une véritable Fraternité. L’Amour doit avoir un rôle à jouer dans ce grand mouvement ascendant.

Bien plus, nous savons aussi que l’individu qui vit son existence, dans un isolement apparent, est appelé, en rendant finalement son dernier soupir, à faire une expérience d’Amour, réellement unique, en se trouvant confronté à « l’Être de Lumière » qui l’a accompagné, au fond de son être, à tous les instants de sa vie. Comme nous l’ont appris les enquêtes menées auprès des « rescapés de la mort », depuis des années déjà – la « rencontre » a lieu dans une atmosphère d’Amour total, et de Lumière rayonnante, qui n’éblouit pourtant pas.

Et là, avec cet impressionnant « Compagnon », le mourant revoit tous les détails du film de son expérience terrestre – sans subir aucun jugement, aucune condamnation, même pour ce qu’on appellerait de graves « péchés » – seulement la conscience d’une erreur dans la conduite de la vie, et, sans doute, le sens de meilleurs choix qu’il eût fallu faire en ces occasions.

Et ceux qui vont revenir « sur terre », y sont dépêchés par leur Guide compatissant, afin de « se réaliser ». La vie a donc un sens, et ce Guide le sait : il n’abandonnera pas celui qu’il renvoie, pour continuer sa besogne ici-bas.

L’« Être de Lumière » est aussi notre « Être d’Amour », qui s’efforce de nous éveiller à la conscience d’êtres humains, membres de la Fraternité universelle.

De nous éveiller à l’Amour, avec toute la force dont nous pourrions disposer si nous nous tournions, avec Amour, et Foi, vers ce Compagnon, à chaque instant de la vie.

Jean-Louis Siemons

Samedi 24 août 2013